Pôle espoirs RS:X – Youth Cup

14484806_1763745810579462_2956075511982164224_n

Fin septembre (du 28 au 30) a lieu l’international Youth Cup à Cannes.  Il s’agissait d’un regroupement entre Français, Italiens et Russes sur 4 disciplines.

Faustine Manhès représentait le pôle espoir en RS:X.

Retour sur les impressions de Faustine à son retour  :
 » Je reviens d’une super semaine passée avec les meilleurs Russes, Italiens et Français. Cette première grande régate m’a permis de me situer sur le circuit RS:X.  Nous avons couru 11 manches avec un peu de toutes les conditions.  J’étais dans le match dans le petit temps mais c’était très compliqué pour moi dans les conditions de planning.  Je sais donc ce qu’il me reste à travailler, à fond pour la suite !😉
Faustine  »

 

Publicités

Championnat de France 420 2016

 

dscn3244Championnat de petit temps mais de grande intensité !

Le Championnat de France Espoir s’est déroulé à Martigues du 20 au 26 aout. La course d’entrainement prévue le dimanche a été annulée à cause d’un mistral trop violent mais le petit entrianement que nous avons effectué pour garder le rythme a été efficace et a permis à Clara Olive (YC Mauguio-Carnon) et Léa Carpentier (CV Marseillan) de faire la une du site de l’épreuve…

http://www.cvmartigues.net/pages/dimanche-21-aout-championnat-de-france-voile-espoirs-solitaire-equipage-flotte-collective/

De bonnes  qualifications!

Depuis 2015, le CDFE se court sur le même format que les nationaux à savoir une flotte mixte séparée en 2 groupes pour les  qualifications suivi d’une finale en rond or et rond argent. Le classement des garçons et des filles est extrait de ce classement mixte.

 Lors de la première journée, le conflit mistral/vent thermique provoque une longue attente et une seule manche est courrue en fin d’après midi. Dans le premier groupe, Clara et Léa s’imposent gräce à d’excellents portants. Noam  Bloch    (CNV Aix les Bains) et Antoine Cholley (CSLG Gap) terminent 5èmes au prix d’une belle remontée.Enfin les jeunes Arthur Perez (YC Mauguio-Carnon) et Tim Carpentier  (CV Marseillan) sont plus en difficulté (27èmes).

Dans le second groupe Jules Devic/Lucas Beckers (YC Mauguio Carnon) sont BFD tandis que Solenza Mariani/Maëlle Gauthier-Lissarague (YC Mauguio-Carnon) terminent 9ème, Quentin Roche/Gery Bouchet (YC Mauguio-Carnon) 12èmes et Alice Chiappori (CN Nice) et Léa Pernet (YC Grenoble Charavine) moins inspirées en stratégie se classent 20ème. 

http://www.cvmartigues.net/pages/un-vent-capricieux-pour-la-premiere-journee/

Pour la seconde journée,  le thermique s’installe tranquillement et permet de faire 3 courses.  Clara et Léa toujours dans le paquet de tête (9,6,16) terminent les qualifications en tête du classement féminin et seront donc en lycra Jaune le lendemain. Solenza et Maëlle débutent mal (BFD) puis se ressaisissent de belle manière (1,7) secondes du classement féminin, elles arboreront un lycra Bleu. Trop irrégulières (25,10,23),  Alice et Léa ne passeront malheureusement pas le « cut » et poursuivront la régate en rond argent. Même sanction pour Arthur et Tim malgré des progrès à chaque manche (25,14,7) puisqu’ils seront les premiers non qualifiés pour le rond or. En revanche Noam et Antoine confirment (3,11,5) et sont troisèmes au général, lycra rouge. Jules et Lucas se ressaisissent (1,12,4) alors que Quentin et Géry confirment (2, 9,18).

C’est plus compliqué en finale…

Les conditions de vent sont les mêmes  que la veille donc normalement l’équipe possède les réglages et la stratégie pour performer. Malheureusement un peu de pression et la densité accrue du rond or contrarient les plans.

Solenza/Maëlle sont les premières à subir en débutant par une UFD (départ prématuré) mais comme la veille elles savent rebondir en enchainant par 6 et 2 grâce à une bonne vitesse et une excellente adaptation stratégique.

 Clara/Léa particulièrement tendues, passent au travers de cette journée (25, UFD, 23) et abandonnent leur leadership et auront du mal à s’en relever.

Pour les garçons le constat est le même, la difficulté à tenir certaines positions dans la flotte et à suivre son projet stratégique se paient cash sur certaines courses:

Noam et Antoine abandonnent le podium, 14,23,32.

Jules Lucas, démarrent bien, 5 puis « bachent », 29 et 34.

Quentin/ Géry, débutent mal, 26 et se reprennent un peu, 13 et 14.

Quand à nos pensionnaires du rond argent, ils alternent bon et moins bon. Arthur/Tim font 8, 23 et 2 quant à Alice/ Léa, elles sont un peu plus régulières (13,5,8).

Les jours se suivent et se ressemblent…

2ème jour de finale, 4ème jour de course, toujours un petit thermique instable demandant de tenir des petits espace et de réadapter continuellement son projet stratégique…

Solenza Maëlle ont trouvé le bon fonctionnement et se replacent sur le podium grâce à une belle régularité et ce malgré un accrochage à la marque sous le vent lors de la deuxième course du jour (4,11,6)

Malgré un sursaut (12), Clara Léa n’ont toujours pas la solution (24,31). Solution que n’ont pas les garçons non plus puisque Noam Antoine (27,22,21) sortent du top 10. Jules Lucas en débutant la journée par une BFD achèvent leurs derniers espoirs (27 et 8 ensuite). Quentin et Gery les imitent (BFD, 25 et 20).

Par contre Arthur et Tim commencent à être régulièrement devant dans la flotte argent (2,6,3), ce qui n’est pas encore le cas d’Alice et Léa (22,23,11).

Dernier jour de course, tension pour les podiums!!!

Pour cette ultime journée, le thermique est annoncé un peu plus tôt que la vaille mais cela ne sera pas le cas donc le créneau de course se réduit. Le comité a l’intention d’envoyer deux courses mais avec la tension sur les départs (3 rappels, 1 retard) finalement une seule course aura lieu.

Noam Antoine, seuls à ne pas « avoir de lettre » s’y mettent malheureusement (BFD) et terminent 15èmes du classement général, suivis de près par Jules et Lucas 16èmes grâce à une bonne dernière manche (10) et laissent Quentin et Géry réaliser le meilleur résultat de nos garçons12èmes  suite à une dernière manche de 9.

Arthur et Tim terminent bien en remportant  l’ultime manche du rond argent. Dans le même temps, Alice Léa sont 10èmes. Les enjeux sont chez les filles où Clara Léa finissent par une manche de 12 et se maintiennent dans les 8 premières. Et surtout la pression est sur Solenza et Maëlle qui malgré leur  BFD et UFD peuvent envisager le titre en cas de défaillance adverse mais peuvent aussi perdre le podium. Or les 5èmes du classement prennent une option gauche payante et sont largement en tête. Côté leader,  l’équipage en tête du général est dans le dur (Kampma/Sibertin) alors que les secondes (Dorange/Orion) sont dans le coup et s’envolent vers le titre. DE leur côté, nos languedociennes ne sont pas au mieux sur le départ et ont du mal à se dégager pour rejoindre la meilleure zone du parcours. Lors du passage de la marque 1, elles sont dans la pire configuration puisque virtuellement 4èmes du général. Grâce à un bon vent arrière et un second près bien meilleur que le précédent elles se replacent pour le podium et mettent un peu d’écart avec leurs adversaires directs. Il en manquera un peu pour gravir une marche de plus sur le podium, mais l’essentiel est sauf avec cette troisième place bien méritée.

En espérant encore mieux en 2017…

Xavier Brotschi

DSC_0196

Le site de l’épreuve: http://evenements.ffvoile.fr/CFESE

Les résultats complets:

http://evenements.ffvoile.fr/media/284873/finale_cfese_420_420_f_extrait_s.htm

http://evenements.ffvoile.fr/media/284878/finale_cfese_420_420mm_extrait_s.htm

1er Jour de Course au Championnat de France 420

Premier jour de course au Championnat de France 420
Apres une longue attente sur le parking, le comité nous envoie sur l’eau vers 16H30. Le premier départ est lancé à 17H30 pour les 420 dans un vent de nord-ouest de 5 à 8 noeuds.
Dans la première poule, après une longue bataille entre les quatre bateaux de tête, c’est Clara et Léa qui gagnent et finissent première devant les garçons. Dans la même poule, Noam et Antoine font un très gros retour sur le deuxième prés et terminent 5ème, Tim et Arthur font un beau départ et un beau passage au vent en 6eme position, mais une erreur au portant leur font perdre beaucoup de places, ils finissent 27 ème.
Dans la deuxième poule Solenza et Maelle assurent une manche de 9 malgré un choix stratégique en demi-teinte sur le premier bord de prés, Quentin et Gery terminent 12ème, Alice et Léa termine 20ème et Jules et Lucas commencent malheureusement leur championnat par une BFD.
Aujourd’hui le premier signal d’avertissement est prévu à 12 h00. Suivez les résultats sur le site de la FFVoile http://evenements.ffvoile.fr/CFESE

Julien Gayraud

1

2 podiums 420 à la Christmas Race en Espagne

De très beaux résultats pour nos 8 équipages 420 du Pôle Espoirs Mauguio-Carnon – CER LR sur la 40ème édition de la Christmas Race à Palamos en Espagne.  9 nations présentes en 420,  24 équipages féminins et 43 équipages masculins sur cette régate regroupant les classes Olympiques et  les classes ISAF Jeunes.

Eole aura mis leurs nerfs à rude épreuve ne pointant le bout de son nez qu’après 3 longues journées d’attente à terre.  Mais pas de quoi déstabiliser nos équipages qui ont très bien géré les 2 dernières journées sur l’eau.

Tout d’abord honneur aux filles, avec 3 équipages dans le top 10 féminin ainsi qu’un podium pour Clara Olive-Léa Carpentier 3ème(YC Mauguio-Carnon – CV Marseillan), 5ème Ema Riera-Léa Pernet (CNV Aix les Bains-YC Grenoble), 7ème Solenza Mariani-Maëlle Gauthier-Lissarrague (YC Mauguio-Carnon) et 21ème Alice Corbières-Perrine Ramberg (CNV Aix les Bains-YC Mauguio-Carnon).

Un podium également chez les garçons pour Noam Bloch-Antoine Cholley (CNV Aix les Bains – CLS Gap) qui terminent 2ème du classement masculin. 12ème place pour Jules Devic-Lucas Beckers (YC Mauguio-Carnon) qui sans leur casse matérielle sur la dernière course restaient très probablement dans le top 10.  21ème place pour Quentin Roche-Gery Bouchet (YC Mauguio-Carnon) bien revenus le dernier jour et enfin une très prometteuse 32ème place pour notre tout jeune équipage Arthur Perez-Tim Carpentier (YC Mauguio-Carnon).

Place maintenant à 10 jours de repos bien mérités avant la reprise des cours et des entrainements début janvier pour préparer la prochaine grande épreuve de la saison la CIMA au mois d’avril, régate qualificative au Championnat du Monde 420 à San Remo en juillet 2016.

Pour accéder à la galerie photo https://goo.gl/fQkuuGDSC_0569 (2)

Aude Compan, une languedocienne en forme Olympique !

C’eDSC_0906 (2)st une très bonne nouvelle qui vient de tomber pour la voile en Languedoc-Roussillon.  Le comité de sélection de la Fédération Française de voile a rendu son verdict… c’est l’équipage Sarah Steyaert – Aude Compan qui représentera la France en 49erFX aux Jeux Olympiques de Rio 2016.  C’est sur ce nouveau dériveur féminin de type skiff, alliant vitesse et technicité que Aude vivra sa 1ère expérience olympique à seulement 22 ans. Un terrain de jeu par contre bien connu pour Sarah qui a déjà quant à elle participé aux 2 dernières éditions des JO sur un support solitaire le Laser Radial.

Une ascension plutôt fulgurante pour Aude qui tirait ses premiers bords en Optimist sur l’étang de Thau, il y a à peine une dizaine d’années. Mais c’est tout d’abord sur 2 coques qu’elle remporte ses 1ères grandes épreuves, avec 3 titres de Championne de France Catamaran SL 15.5 au côté de Clélia Bourgois. Elles poursuivent ensuite leur parcours en 420 au Centre d’Entraînement Régional devenu Pôle Espoirs Voile Mauguio-Carnon et se qualifient trois fois au championnat du monde. Aude décide ensuite de continuer son aventure en se lançant dans un projet olympique en intégrant le Pôle France Voile de Marseille, tout en restant licenciée dans son club d’origine, le Cercle de Voile de Marseillan. Une décision qui portera très rapidement ses fruits, Aude mène ainsi de main de maître son double projet sportif et scolaire en tant que sportive de haut niveau étudiante en Génie des procédés et environnement à l’INSA de Toulouse.

Ces 9 derniers mois ont d’ailleurs été riches en émotions pour le nouvel équipage formé par Aude et Sarah depuis mai 2015 lors de l’étape de Coupe du Monde de Hyères ! Leurs performances sur les régates ne se sont pas fait attendre puisqu’elles ont été à chaque fois dans le top 10 sur les épreuves de la World Cup, lors du Championnat d’Europe au Portugal et tout dernièrement au Championnat du Monde en Argentine ! C’est donc avec de réelles ambitions de médaille qu’elles entament leur dernière ligne droite vers les prochains Jeux Olympiques de Rio en août prochain. D’ici là, un programme chargé les attend avec 6 grandes épreuves internationales prévues ainsi que de belles séances d’entrainement sur le plan d’eau olympique au Brésil.

Suivez toute l’actu du Sarah et Aude sur FACEBOOK : Team 49erfx Sarah Steyaert/Aude Compan

 

Premières grandes épreuves de la saison !

Après une rentrée de tous les records avec nos 7 planchistes en RS:X (6 Pôle Espoirs – 1 CER) et nos 8 équipages en 420 (4 Pôle Espoirs – 4 CER), suivie de deux mois d’entraînements intensifs… nos coureurs ont repris la route vers les premières grandes épreuves de la saison.

Les planchistes ont ouvert la marche en participant au National Windsurf à Fouesnant en Bretagne où ils n’ont pas fait de la figuration !  Tout d’abord chez les filles, avec Olivia Rosique 2ème au classement RS:X Jeunes féminin et 3ème du championnat de France Raceboard. Delphine Jariel qui quant à elle continue sa route au  Pôle France de Marseille, termine 1ère du classement RS:X Jeunes et remporte un nouveau titre de Championne de France en Raceboard cette fois-ci. De très belles choses également chez les garçons, avec un très bon groupe qui a démontré son très fort potentiel et une véritable envie de gagner… ce qui laisse envisager de très belles performances à venir ! Tom Monnet (YC Mauguio-Carnon) termine 6ème, Théophile Gruet (YC Mauguio-Carnon) 8ème, Bastien Escofet (CN Corbières) 13ème, Théo Sultana (YC Mauguio-Carnon) 15ème, Hugo Billon (CNV Aix les Bains) 16ème et Malo Maisonneuve (YC Mauguio-Carnon) 30ème. Et contre toute attente, ils ont de suite enchaîné avec un stage National de 3 jours aux côtés des meilleurs français venus des quatre coins de l’hexagone.

Pour les équipages 420, direction Maubuisson pour 4 jours de stage National suivi de 4 jours de régate pour le traditionnel National d’Automne avec 98 équipages et 4 nations représentées.  Le vent pas toujours au rendez-vous et des conditions plutôt estivales pour cette édition 2016, qui ont permis aux filles de tirer leur épingle du jeu.  Clara Olive – Léa Carpentier (YC Mauguio-Carnon/CV Marseillan) terminent 12ème (3ème équipage féminin français), 15ème Solenza Mariani – Maëlle Gauthier-Lissarrague (YC Mauguio-Carnon), 26ème Jules Devic – Lucas Beckers (YC Mauguio-Carnon), 31ème Noam Bloch – Antoine Cholley (CNV Aix les Bains – CSL Gendarmerie de Gap), 35ème Quentin Roche – Gery Bouchet (YC Mauguio-Carnon), 36ème Ema Riera – Léa Pernet (CNV Aix les Bains – YC Grenoble), 45ème Alice Corbières – Perrine Ramberg (CNV Aix les Bains – YC Mauguio-Carnon), et enfin 50ème place pour Arthur Perez – Tim Carpentier (YC Mauguio-Carnon) résultat très encourageant pour leur 1ère régate nationale en 420.

Mais désormais, les « vacances » sont terminées… ils ont donc repris sans tarder le rythme soutenu, en alternant cours et entraînements, pour préparer les prochaines échéances de la saison en décembre à La Rochelle pour les planchistes, à Impéria en Italie et à Palamos en Espagne pour les 420.

1Podium RSX féminin jeunes

Du Bronze Européen et deux titres de Vice-Championne de France 2015 pour les filles !

L’été ne rime pas avec farniente au Pôle Espoirs Voile Mauguio-Carnon… Il a débuté pour certains à Mandello en Sicile par le Championnat d’Europe Windsurf RS:X dans des conditions estivales mais compliquées. Un vent très capricieux et souvent aux abonnés absents qui n’a permis de courir que 8 courses au final pour nos anciens membres du Pôle Espoirs maintenant rattachés au Pôle France Voile de Marseille.                       Chez les filles Eugénie Ricard (YCMC) termine 18ème, Mélanie Jariel (YCMC) 35ème. Chez les garçons Paul Rozier (YCMC) se classe 27ème, suivi de Igor de l’Hermite (YCMC) 31ème (4ème Jeune) et Arnaud Billet (YCMC) 39ème.

Ensuite, direction Gdynia en Pologne pour le Championnat du Monde Jeune où Delphine Jariel (YCMC) 10ème réalise un beau combat pour arracher sa qualification dans la Medal Race malgré ses problèmes de santé.                       Chez les garçons, Bastien Escofet (CN Corbières) termine 24ème et Tom Monnet (YCMC) 6ème des – de 17 ans.

Après, c’est au tour de nos 8 équipages 420 de partir pour le Crouesty en Bretagne pour la Coupe Internationale d’Eté. Avec à l’issue un bilan très positif pour nos jeunes duos dont 5 ont couru en rond Or avec à la clef une qualification pour le Championnat d’Europe pour notre 1er équipage féminin Solenza – Maelle. Quentin Roche – Gery Bouchet (YCMC) ouvrent la marche et terminent 16ème, suivis de Solenza Mariani-Maëlle Gauthier Lissarrague (YCMC) 17ème, Ema Riera-Lea Pernet (CN Aix les Bains-YC Grenoble) 24ème, Jules Devic-Lucas Beckers (YCMC) 32ème, Clara Olive-Léa Carpentier (YCMC-CV Marseillan) 38ème, Noam Bloch-Antoine Cholley (CN Aix les Bains – CSL Gendarmerie Gap) 54ème, Stanilas Picard-James Golden (USA) 68ème, Paul-Emile Hersen – Ange-loup Stimbre (YCMC- CN Bastiais) 86ème.

Et ils enchaînent… avec l’Eurosaf Jeunes à Brest pour Clara Olive et Léa Carpentier qui terminent 11ème à l’issue de leur semaine passée aux côtés des meilleurs jeunes équipages 420 Européens.

C’est ensuite au tour de Olivia Rosique de partir pour la Lettonie au Championnat d’Europe Windsurf 293 où elle caracole dans le trio de tête tout au long de la semaine pour terminer à une très belle troisième place avec la médaille de bronze.

Après, petit détour par Rio pour le Test Event, auquel Aude Compan (CV Marseillan) ancienne équipière 420 du Pôle Espoirs maintenant au Pôle France Voile de Marseille, termine 9ème. En tant que meilleur équipage Français 49erFX du moment, elles ont été sélectionnées avec sa barreuse Sarah Steyaert pour représenter la France lors de cette grande répétition générale des J.O tout juste un an avant les Jeux de Rio 2016.

Enfin, un dernier déplacement international direction Burgas en Bulgarie pour le Championnat d’Europe Jeune 420 pour Solenza et Maëlle qui terminent à une très honorable 53ème place pour leur 1er grand rendez-vous international.

Et pour terminer, ils se sont presque tous retrouvés à Martigues pour le Championnat de France Espoirs Glisse et ensuite Equipage avec deux titres de Vice-Championne de France Espoirs, l’un en Windsurf 293 pour Olivia Rosique et l’autre en Winsurf RS:X 8.50 pour Delphine Jariel. Bastien Escofet termine quant à lui 13ème et Tom Monnet 22ème en RS:X.Olivia Rosique - Delphine Jariel2 DSC_0006 (2)2 12

Du côté des équipages 420, chez les filles en rond Or Solenza Mariani – Maëlle Gauthier Lissarrague sont 7ème, Clara Olive – Léa Carpentier 10ème, Ema Riera – Léa Pernet 20ème. Chez les garçons, les qualifiés sur le rond Or Quentin Roche – Gery Bouchet 11ème, Noam Bloch – Antoine Cholley 15ème, Jules Devic – Lucas Beckers 26ème (1er du rond Argent), Ange-Loup Stimbre – Erwan Livet 46ème.

Ce marathon estival s’est achevé par un dernier petit crochet par le Championnat de France Extrême Glisse pour Olivia Rosique et Bastien Escofet qui ont ainsi achevé leur saison sportive à Narbonne. Malheureusement, faute de vent peu de courses auront été courues et Olivia Rosique 4ème restera donc au pied du podium tandis que Bastien Escofet termine 11ème.

Après ça, place à deux petits jours de repos bien mérités avant la rentrée et une nouvelle très belle saison sportive en perspective !

Interview avec Aude Compan !

Aude Compan a passé 4 ans au CER LR – Pôle Espoirs Mauguio-Carnon de 2008 à 2012, native du CV  Marseillan.

Son palmarès :

– 3ème au championnat de France Elite 49FX en 2013
– 4ème à l’Eurosaf CSL – Semaine Olympique Française 49FX en 2013
– Championne de France Catamaran C3 en 2012
– Championne de France Espoir glisse Clélia Bourgeois/Aude Compan en 2011
– Championne de France Espoir glisse Clélia Bourgeois/Aude Compan en 2010

– Quel âge as-tu ?
J’ai 22 ans !

– Pourquoi as-tu quitté le pôle espoirs ?
J’ai quitté le Pôle Espoirs, que l’on appelait auparavant le CER, lorsque que j’ai voulu me lancer dans un projet Olympique. D’abord en catamaran, puis je me suis redirigée vers le 49erFX, nouveau support olympique féminin pour les JO de 2016 à Rio.

– Quelle est ta situation actuelle ? 
Je suis toujours étudiante, à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse, en 3ème année en Génie des Procédés et de l’Environnement.

– Fais-tu partie d’un pôle ? 
Oui, je suis actuellement au Pôle France Voile de Marseille.

– Quel est ton support ? 
Je navigue en 49erFX.

– Combien de temps as-tu passé au pôle ? De quelle classe à quelle classe ?
J’ai suivi la formation du CER 4 saisons consécutives, de ma 2nde à ma 1ère année à l’INSA.

– Comment s’est passé ta vie après-pôle au niveau des études? et du travail?
L’INSA est une école qui permet aisément d’aménager son emploi du temps pour continuer son sport lorsqu’on est sportif de haut niveau. J’ai donc pu continuer et même accentuer mon rythme d’entraînement tout en suivant une formation qui me plaisait.

– Continues-tu toujours ton sport ? 
Oui.

– Quels sont tes résultats aujourd’hui ? 
Actuellement, je suis dans la course pour les JO de 2016, et depuis le début de l’année 2015, date de la création de mon équipage avec Sarah Steyaert, nous sommes à chaque régate dans le TOP10 mondial.

– Quelles opportunités ont été créées par le pôle ? 
L’opportunité de mûrir tant sur mon projet sportif que dans ma vie de tout les jours. Il m’a également ouvert des portes et permis de tester de nouveaux supports et m’a permis de faire de nouvelles rencontres et de construire un réseau solide.

– Quel est ton meilleur souvenir au sein du pôle ? 
Chaque entrainement, chaque régate aux côtés du groupe, de notre entraîneur Xavier Brotschi et de ma barreuse Clélia Bourgeois forment un ensemble de très beaux souvenirs. Bien que cela n’est pas été toujours facile! 😉

– Quel est ton pire souvenir au sein du pôle ? 
Lors d’un national d’automne à La Rochelle, régate de sélection pour le mondial en Argentine, lors d’un portant notre safran s’est délogé de son support. Je me souviens voir le bateau partir au loffe et je me retourne pour demander à Clélia : « mais où tu vas?! » et là je la vois silencieuse, débout, et le safran flottant quelques mètres derrière nous.. Avec 2 DNF, ce fut notre 1er rond Argent en 420 et le rêve d’un mondial nous passa sous le nez.

– Conseillerais-tu le pôle aux jeunes sportifs ? 
Bien sûr !

– Penses-tu que le pôle est une structure qui permet l’accès au haut niveau? 
La formation est vraiment complète et elle est un formidable tremplin pour le haut niveau!

– Penses-tu avoir ta carrière sportive et/ou professionnelle grâce au pôle ?
Oui c’est certain.

– Est-ce que le pôle t’as apporté quelque chose? Si oui quoi ?
Il m’a permis de découvrir la rigueur, la discipline, ainsi que de progresser sur tout les aspects pour accéder à mes rêves les plus fous!

 DSC_0906 (2)      DSC_0402 (2)

Interview avec Eugénie Ricard !

Aujourd’hui nous avons la chance de vous présenter Eugénie Ricard ! Elle fut au Centre d’Entraînement Régional/Pôle Espoirs de 1999 à 2006. Elle est native du Yacht Club de Mauguio-Carnon.

Son palmarès :

• 3ème à la Coupe d’Europe de Palma, 2015
• 8ème au Championnat du Monde, 2014
• 6ème au Test Évent de Rio, 2014
• Championne de France 2014, 2013, 2008, 2005, 2002.

– Quel âge as-tu ? 
J’ai 29 ans.

– Pourquoi as-tu quitté le pôle espoirs ?
Je suis partie du CER pour aller faire une année Erasmus en Espagne en 2006 et je me suis entraînée avec l’équipe espagnole pendant cette période. A mon retour j’ai intégré le Pôle France de Marseille.

– Quelle est ta situation actuelle ? 
Je travaille actuellement à la SNCF, j’ai un contrat d’Insertion Professionnelle depuis mai 2013, ce qui me permet d’être détachée à 50% pour les entraînements, stages et régates sans mettre de côté mon projet professionnel.

– Fais-tu partie d’un pôle ? 
Oui, je suis actuellement au Pôle France de Marseille !

– Quel est ton support ?
Ça fait 10 ans que je régate en RSX.

– Combien de temps as-tu passé au pôle ? De quelle classe à quelle classe ?
A l’époque il n’y avait pas de pôle espoir, la section sport études a été créée lors de ma dernière année de lycée, j’étais au club de Carnon puis au CER depuis mes débuts (en 1999) jusqu’en 2006.

– Comment s’est passé ta vie après-pôle au niveau des études? et du travail?
Très bien, j’ai étudié à l’ESC à Montpellier et j’ai continué dans la même dynamique pour garder un équilibre entre le sport et les études et aujourd’hui je garde ce même équilibre dans ma vie professionnelle.

– Quelles opportunités ont été créées par le pôle ?
Ça a été un vrai plus d’avoir cet aménagement des cours sur mon année de terminale et ça m’a permis d’apprendre à gérer le rythme entre projet sportif et projet scolaire dans un environnement bien cadré. Garder un équilibre global entre mes projets scolaires, professionnels et sportifs c’est ce qui m’a permis de continuer aussi longtemps le haut niveau.

– Quel est ton meilleur souvenir au sein du pôle ? 
Mes meilleurs souvenirs avec l’équipe du CER ce sont tous ces déplacements qu’on a fait ensemble pour partir en régate. On mettait de l’ambiance dans le camion et le coach était encore plus motivé que nous ! Il y avait l’excitation d’avant régate et l’impatience de voir ce qu’on allait donner sur les championnats de France ou du Monde Jeune.

– Conseillerais-tu le pôle aux jeunes sportifs ? 
C’est cette passion qui m’a poussé vers le haut niveau et c’est top de voir que les coachs qui se sont formés au CER puis au pôle suivent la même dynamique. C’est vraiment un atout pour les jeunes qui veulent progresser ! Ce que je conseillerai aux jeunes qui ont une passion pour la voile et l’envie d’aller vers le haut niveau : foncez et utilisez le pôle et toutes ses ressources au maximum !

– Penses-tu que le pôle est une structure qui permet l’accès au haut niveau? 
Je pense que le pôle espoirs est un super tremplin vers le haut niveau, en plus des moyens matériels et du temps dégagé pour les entraînements des coureurs, il y a des coachs de grande qualité qui sont vraiment passionnés par leur métier.

– Est-ce que le pôle t’as apporté quelque chose? Si oui, quoi?
Le haut niveau c’est une super école de la vie, on y apprend énormément et toutes ces années passées à Carnon m’ont apporté beaucoup d’expérience, pour mon projet sportif c’est évident, mais aussi pour mon projet professionnel.

Eugénie Ricard 2

Interview avec… Pierre Mortefon !

Pierre fut au Pôle Espoirs de 2004 à 2007 et est licencié au Centre Nautique de la Grande Motte.

Son palmarès :
• 3ème Champion du Monde Jeune
• 5ème Champion de France

• Actuellement 2nd sur la Coupe du Monde

– Quel âge as-tu ?
J’ai 26 ans !

– Pourquoi as-tu quitté le pôle espoirs ? 
Car j’ai évolué et continué à progresser en intégrant un Pôle France et l’Equipe de France.

– Quelle est ta situation actuelle ? 
Je suis aujourd’hui sportif à plein temps, après avoir terminé mes études il y a un peu plus de 2 ans j’ai pris la décision de me lancer à 100% dans le sport après avoir toujours partagé mon temps entre études et sport.

– Fais-tu partie d’un pôle ? 
Oui, je suis en Pôle France !

– Quel est ton support ? 
Windsurf – Slalom !

– Combien de temps as-tu passé au pôle ? De quelle classe à quelle classe ?
J’ai passé 3 bonnes années au Pôle à Carnon, de la seconde à la terminale.

– Comment s’est passé ta vie après-pôle au niveau des études? et du travail?
J’ai continué mes études à l’université tout en continuant le sport de haut niveau. Au début cela n’a d’ailleurs pas été simple car après avoir été très bien suivi durant mon lycée en sport étude j’ai été un petit peu lâché dans la nature dans les différents domaines (pas de suivi scolaire/sportif) et il m’a fallu un peu de temps pour retrouver une bonne organisation. Aujourd’hui je me gère à 100% et le sport est un véritable travail avec ses bons et mauvais côtés.

– Continues-tu toujours ton sport ?
Bien sûr, c’est un peu comme mon travail aujourd’hui !

– Quels sont tes résultats aujourd’hui ?
Actuellement je suis 3ème Mondial PWA Slalom et Champion de France Slalom.

– Quelles opportunités ont été créées par le pôle ?
La première est bien évidemment l’opportunité de pouvoir mixer études et sport avec un planning aménagé et un vrai suivi sportif et scolaire qui m’ont permis de bien grandir en construisant des bases solides. J’ai ensuite beaucoup appris sur moi-même, sur mes réactions, mes aptitudes et les solutions pour faire face aux problèmes de la vie d’étudiant-sportif de haut niveau.

– Quel est ton meilleur souvenir au sein du pôle ?
Je crois que mon meilleur souvenir s’est écrit dès mon arrivée dans l’équipe du pôle. J’étais le plus jeune du groupe et je sortais de chez mes parents pour mon entrée en seconde. J’ai alors découvert un groupe de jeune soudé qui m’a rapidement intégré dans la « famille » pour avancer. Nous avions débuté l’année par un stage de préparation/cohésion en montagne dans les Pyrénées, une vraie semaine de galère pour moi mais la découverte d’une super équipe dont je côtoie toujours la plupart des gens !

– Quel est ton pire souvenir au sein du pôle ?
Il n’y a pas vraiment de pire souvenir. Ce que je peux dire c’est plus qu’il y a eu des périodes difficiles, comme l’approche du Bac synonyme aussi de l’arrivée des échéances sportives mais peut-être que le plus dur était parfois la période hivernale lorsque les navigations ne sont pas forcément géniales, que la prépa physique est dure et que le plaisir est alors un peu plus dur à trouver.

– Conseillerais-tu le pôle aux jeunes sportifs ?
Oui, je le conseillerais clairement à des jeunes motivés avec l’envie d’apprendre, de progresser et de mixer sport et étude. Attention, ce n’est pas forcément réservé aux meilleurs car on apprend beaucoup lors de son passage en pôle (si l’on est motivé) et il peut y avoir des révélations. Par contre ce qui est sûr c’est qu’il faut avoir envie car bien sûr il y a des moments difficiles mais c’est une période très formatrice et pour ma part j’ai beaucoup appris.

– Penses-tu que le pôle est une structure qui permet l’accès au haut niveau?
Oui, c’est ce que cette structure a pour vocation je pense, car souvent les athlètes ont déjà un bon niveau mais pas forcément tous les outils pour continuer à progresser. Au pôle, on va adopter une attitude de sportif de haut niveau avec des impératifs, des règles et des calendriers à suivre, on va apprendre à se préparer.

– Penses-tu avoir ta carrière sportive et/ou professionnelle grâce au pôle ?
Oui, c’est un des passages important de ma carrière mais aussi de ma vie car en plus de m’avoir fait progresser au niveau sportif, il m’a fait grandir d’un point de vue personnel ce qui m’a ensuite aidé au niveau professionnel aujourd’hui.

– Est-ce que le pôle t’as apporté quelque chose? Si oui, quoi ?
Je pense qu’il m’a apporté des méthodes de travail et d’organisation. Il m’a appris à être un Sportif de haut niveau.

DSC_0462 (2)DSC_0450 (2)

Allez jeter un coup d’oeil sur son site ! 🙂